L’adolescence est un passage entre le monde de l’enfance et le monde de l’adulte où les figures d’identifications sont remaniées, remisent en cause pour de nouvelles références. Cette étape de vie se situe dans un entre-deux parfois difficile à assumer, dans la mesure où il s’agit à la fois d’une perte des repères de l’enfance et d’une recherche de nouveaux modèles identificatoires.

Cette période de transition met en jeu des changements aussi bien physiologiques que psychologiques. Elle est déterminante pour l’adolescent dans son rapport à lui-même et aux autres, et peut parfois entraîner des troubles particuliers.

La souffrance de l’adolescent peut se traduire par des passages à l’acte qui sont une manière d’exprimer un mal-être qu’il ne peut nommer, mais elle peut également se vivre en silence. Ce bouleversement identitaire peut se manifester par différents symptômes.

En voici quelques uns :

  • Difficultés relationnelles
  • Inhibition / isolement / renfermement sur soi
  • Difficulté scolaire
  • Troubles du comportement
  • Comportement agressif
  • Etats dépressifs
  • Tentatives de suicide ou automutilations
  • Anorexie ou boulimie
  • Conduites addictives : prise de drogues, dépendance des technologies, etc.

Le rôle du psychologue pour adolescents


Le rôle du psychologue est d’inviter l’adolescent à mettre des mots sur son mal-être afin d’éviter des risques de passage à l’acte. En instaurant une relation de confiance, l’adolescent va pouvoir confier ce qu’il ressent et tenter de comprendre son comportement afin de mettre du sens là où ça angoisse. Par son écoute et ses intervention, le psychologue va accompagner l’adolescent dans son cheminement personnel vers le devenir adulte.



Julie Tabourel

Psychologue - Psychothérapeute

Quelles que soient les raisons de votre demande, je veille à recevoir et à préserver la singularité de chacun, en visant le même objectif, celui de soulager la souffrance et d’accompagner vers un “mieux être”.